Ces fous qui ne veulent pas s’entrecroiser

La 8ème partie du Championnat du monde entre Topalov et Anand était une autre occasion pour discuter cette finale de fous de couleurs opposées réputée pour les chances de nulle qu’elle peut offrir même avec un grand déséquilibre matériel (parfois même avec 3 pions de différence !). C’est la finale la plus stratégique comme le précise Dvoretsky dans son excellent « Manuel des finales » car elle se base sur des principes et des particularités liés à la position plus qu’au matériel.

Bien sûr, cette finale n’est pas synonyme de nulle comme le montre justement la partie de Topalov et d’Anand, et c’est souvent plaisant de voir des joueurs de haut niveau et de forts programmes se confiner dans cette illusion du nulle facile.

Cette finale menée avec précision par Topalov m’a rappelé une autre position non moins compliquée jouée il y a 12 ans où la victime, cette fois, était…Topalov lui-même !

JPEG - 57.7 ko

Topalov – Shirov (Linares 1998) après 47.Rg1

Malgré les apparences cette finale est nulle, les deux pions de plus des noirs ne peuvent rien devant la diagonale du fou et le roi adverses. Nulle ?… En tout cas, c’était le jugement des joueurs qui regardaient amusés la partie (dont Anand) et aussi des commentateurs munis de leurs puissants moteurs d’analyse. Mais c’est sans compter sur la créativité de Shirov qui, la tête entre les mains une bonne vingtaine de minutes, sortit un coup qui a fait perdre la nôtre :47… Fh3 !!

JPEG - 57.9 ko

Position après 47…Fh3 !!

Ce coup qu’aucun programme informatique ne peut trouver jusqu’à ce jour est probablement la seule manœuvre qui permet le gain (nous pouvons nous estimer heureux d’être encore indépassables !). Ce fou qui est allé se suicider sur la muraille ennemie pour donner rapidement au roi un accès à la case f5, de là il va supporter le pion e et le fou sera impuissant devant l’action du monarque et ces soldats : 48.gxh3 Rf5 49.Rf2 Re4 50.Fxf6 d4 51.Fe7 Rd3 52.Fc5 Rc4 53.Fe7 Rb3 0-1

Cet immortel sacrifice du fou nous montre, une fois de plus, les profondeurs insondables de ce jeu. Espérant une partie intense demain entre les deux champions.

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.