Intégration des enfants atteints de Trisomie 21 par le jeu d’Échecs

Depuis sa création en 2009 Menara Échecs Club a élaboré un ensemble de projets visant la vulgarisation et le développement de la pratique des échecs dans les établissements scolaires et les associations sociales. En parallèle le club a élaboré plusieurs partenariats avec des écoles du monde urbain et rural, des associations des enfants en situation difficile, et tout récemment avec des associations des enfants atteints de trisomie 21. A travers cette nouvelle aventure, le club cherche à montrer la dimension socio-éducative du jeu d’échecs, le rôle qu’il peut jouer dans le développement des capacités des enfants en difficultés, et enfin prouver que le jeu d’échecs peut aider dans le développement des habiletés cognitives et capacités intellectuelles des enfants trisomiques.

Lors d’une partie d’échecs l’enfant trisomique est amené à ordonner ses coups, à planifier sa partie du début jusqu’à la fin, à analyser une position et à prendre la décision adéquate, à chercher dans sa mémoire comment défendre ou attaquer une pièce ou comment élaborer un plan pour mater le roi adverse, à repérer l’espace où son roi peut être en sécurité ou l’espace où il pourra mieux mener une attaque, à respecter les règles du jeu et que chacun son tour…

L’objectif de ce projet est d’appuyer les projets d’intégration sociale et éducative des enfants atteints de Trisomie 21, prouver que les enfants trisomiques possèdent des capacités intellectuelles qu’ils sont en mesure d’améliorer grâce aux échecs, et respecter le principe de l’égalité des chances dans la pratique du roi des jeux qui reste dans une certaine mesure limité à une catégorie d’enfants favorisée.

Un accord de partenariat entre Menara Échecs Club et l’association Abnaouna T21 a été signé le 15 octobre 2011. L’objectif de ce partenariat est l’enseignement des échecs aux enfants des classes intégrées de l’association afin de les encourager à s’intéresser à ce jeu, leur permettre de bénéficier de ses avantages socio-éducatifs, et donc pouvoir développer leurs capacités cognitives et intellectuelles.

Le club a été sollicité par la suite par cinq autres associations accueillant des enfants atteints de trisomie 21 pour élaborer des programmes d’enseignement du jeu d’échecs. Malgré les limites des ressources financières et humaines du club, un programme de travail a été mis en place en coordination avec les responsables de ces associations (Association Trait D’Union pour le handicap, Centre Malaika pour enfants de trisomie 21, Association Nationale pour l’Intégration des Trisomiques 21, Association Al Moustakbal des parents d’enfants à besoins spécifiques et Association Union et Fraternisation avec l’Handicapé).

Le projet est toujours dans ses premières phases de lancement. Mais les premiers résultats sont encourageants surtout après la participation réussie des enfants de l’association Abnaouna dans un tournoi local. Lyon Olympique Échecs et le Pôle Social et Educatif du Jeu d’Échecs (PSEJE) sont de forts partenaires qui ont déjà exprimé leur adhésion et leur implication pour la mise en œuvre du projet depuis son lancement.

Cette initiative, qui est une première au niveau national, nous a montré l’étendue des possibilités qu’a permises l’introduction de ce jeu dans l’éducation des personnes atteintes de trisomie 21, et les résultats atteints ont fortement étonné même leurs éducateurs.

A propos de Said Arif

Rédacteur en chef du site
Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.