Journée des Echecs à la Maison de l’Enfant: Partenariat en toile de fond

Le nouveau club d’échecs, dernièrement fondé à Marrakech, le « Menara Echecs Club pour le Développement des Capacités n’a pas attendu que le printemps réapparaisse à Marrakech pour se lancer dans l’action.

Outre l’examen des possibilités de partenariat avec diverses entités qui sont en cours, le Menara Echecs Club investi parallèlement le terrain de la formation.

C’est ainsi que le samedi 30 mai 2009 une Journée des Echecs à été consacré à la formation des pensionnaires de la Maison de l’Enfant de Marrakech.

Les responsables de l’établissement et en particulier M.Aziz Addi son directeur qui se trouve être le secrétaire-général du club Menara n’ont pas lésiné sur les moyens dont celles technologique et informatique pour assurer la réussite de cette action louable car stratégique.

M.Saîd Arif, président du Club Menara Echecs Club, et son bureau déclenchent ainsi l’un de leurs objectifs auquel ils sont particulièrement attaché.

C’est quelques 30 enfants qui ont bénéficié de cette journée d’échecs. Comme on le verra dans les photos qui suivent l’on peut mesurer la valeur du travail effectué.

Cette action s’inscrit dans les objectifs suivant :

***Lancement du programme de formation aux échecs au profit des enfants de ce complexe social ;

***Sensibilisation des enfants et leurs éducateurs de l’importance de ce noble jeu ;

***Préparation d’un partenariat entre le Menara Echecs Club pour le Développement des capacités et l’association Sidi Belabbas qui finance et gère cette maison ;

***Elaboration d’un programme de formation des éducateurs en tant que formateurs relais dans le domaine des échecs ;

***Formation des éducateurs ;

***Installation des logiciels et programmes de formation des échecs sur les ordinateurs de la classe informatique de l’établissement ;

***Fourniture de livres et de cahiers techniques ;

***Soutien et suivi de ces éducateurs afin qu’ils puissent apprendre eux-mêmes aux enfants du centre à jouer aux échecs ;

***Prise en charge par le club des enfants doués afin qu’ils puissent développer leurs jeux et pouvoir représenter leur association dans des tournois et compétitions nationales).

Un mot sur cet établissement, l’un des plus important du pays : La Maison de l’enfant « Dar Tifl » de Marrakech a été créé en 1934 grâce à l’abnégation et au dévouement de nobles bienfaiteurs et à leur tête Feu Sa Majesté être Mohammed V qui avait bien voulu faire don d’un magnifique terrain sur lequel ont été édifiés les différents bâtiments de cette importante institution sociale nationale.

La maison de l’enfant a pour mission essentielle d’accueillir les enfants orphelins ou les enfants dépourvus de soutien familial.

Elle leur fournit hébergement, nourriture, habillement, soins médicaux et activités récréatives.

Elle assiste en plus les enfants pour la poursuite de leurs études normales dans l’enseignement primaire ou secondaire ou pour suivre, le cas échéant, une formation professionnelle dans les structures dépendant de l’OFPPT ou de l’Entraide Nationale.

Actuellement plus de 400 pensionnaires, garçons et filles, sont pris en charge par la Maison de l’enfant de Marrakech. L’organisation a été conçue de telle manière que les enfants soient regroupés en fonction de leur âge, dans des pavillons autonomes dans le contexte d’une grande maison bien organisée dotée d’équipements et services collectifs.

Chaque pavillon est géré par un comité assimilé à une grande famille. Ressources

L’association de bienfaisance Maison de l’enfant « Dar Tifl » incarne la réalité de la majorité des orphelinats au Maroc qui manquent cruellement de moyens et de ressources permanentes leur permettant de s’acquitter de la noble mission pour laquelle elles ont été céées.

les ressources de la Maison de l’enfant proviennent de :

- La surtaxe d’abattage

- La subvention de l’Entraide Nationale

- Les contributions des bienfaiteurs

- Les revenus générés par quelques biens immobiliers

Les ressources actuelles sont très en deçà des moyens dont l’institution a besoin pour accomplir son devoir à l’égard des pensionnaires qu’elle accueille et de réaliser les programmes de restructuration, de rénovation, et d’équipement initié par l’équipe dirigeante.

site de l’établissement (www.dar-tifl.com), un petit clic :

JPEG - 180 ko
JPEG - 140.9 ko
JPEG - 175.8 ko
JPEG - 108.1 ko
JPEG - 97.9 ko
JPEG - 152.9 ko
Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.