La dimension socio-éducative et sportive des échecs

A l’instar du pays dans son ensemble, Marrakech connaît des changements sociaux importants. L’exode rurale , le chômage, la pauvreté, l’analphabétisme, l’alcoolisme, la mutation de la famille marocaine, et l’augmentation des familles éclatées et recomposées, constituent un terrain fertile à la multiplication des poches de pauvreté dans la ville.

En un mot, à Marrakech la vie n’est pas rose pour tout le monde. Derrière le Marrakech exotique se cache une réalité de pauvreté et de précarité qui est à l’origine des situations qui ne permettent plus de prendre soin des enfants.

Pour faire face à une telle réalité on a assisté ces dernières années au développement du tissu associatif qui est devenu omniprésent au sein de la ville. On estime qu’il existe aujourd’hui plus de 600 associations œuvrant principalement dans les domaines de l’alphabétisation, l’environnement, la culture, le sport et le développement social.

C’est dans ce cadre, et en plus de son rôle sportif et éducatif, que Menara Echecs Club pour le Développement des Capacités veut jouer un rôle social en faisant des échecs un moyen d’intégration des enfants en situation difficile dans la mesure où ce jeu, qui est un jeu de maîtrise de soi, peut contribuer à la construction de la personnalité en encourageant l’attention et la confiance en soi. A travers ses projets, le MECDEC veut participer en collaboration avec les associations concernées, et en respectant les spécificités de chacune, dans des programmes d’intégration et de la lutte contre l’abandon scolaire des enfants en donnant aux échecs, qui ne sont pour beaucoup de monde qu’un jeu de loisir, sa dimension éducative, sociale et sportive.

 

A propos de Said Arif

Rédacteur en chef du site
Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.