Techniques à 3 coups

Ce document technique renforce et élargie la collection « Les Outils de l’Entraîneur » après
les cahiers « Techniques à 1 et 2 coups ». Le débutant, lorsqu’il commencent à jouer une partie d’échecs se heurtent très vite à un problème fondamental : L’attention. Ils passent trop souvent à côté des possibilités techniques que leur offre une position donnée. Bien des parties se perdent alors qu’elles auraient pu donner une victoire éclatante.
Il est particulièrement irritant pour un débutant de perdre une partie alors qu’il avait la possibilité, par un coup fulgurant de lancer une action irrésistible. C’est un mat, un gain de pièce ou un sauvetage qui lui échappe, c’est un aussi un piège grossier qu’il ne voit pas et dans lequel il tombe, etc… Il envie alors ceux qui d’un seul coup d’oeil, décèlent les possibilités, parfois cachées, d’une position.
A tort car le « coup d’oeil » s’acquiert. C’est sur cette idée que porte modestement ce document technique. Aiguiser l’attention du joueur afin qu’il découvre d’un coup d’oeil les beautés et les finesses de notre très beau jeu.
Ce document technique comporte 13 fiches de 9 positions chacune, soit au total 117 positions illustrant un même thème : Un coup fulgurant et un seul à jouer et c’est le paradis.
Il y a des positions faciles d’autres moins, car il faudra alterner les difficultés pour rendre le travail par l’élève excitant et profitable. Il suffit de trouver le coup précis et radical pour ne plus dire : « Je laisse passer des occasions magnifiques », ou bien « j’oublie » une défense très simple…Quel désastre !
Il s’agira pour l’entraîneur, comme d’habitude, d’encadrer l’élève par:
1. Donner une analyse facile à comprendre de la position (les forces en présence) (individuel ou par groupes) ;
2. Faire travailler l’élève individuellement en lui donnant une Fiche (ou sa copie) contenant les neuf positions à résoudre. Si possible le faire travailler directement sur la fiche.
3. Définir le temps qui lui est accordé pour travailler (pas plus de 30 / 45 minutes quitte à terminer la fiche plus tard) ;
4. Lui apporter le cas échéant un soutien INDIRECT ;
5. Corriger avec lui la fiche et discuter sur la solution : Le pourquoi, ou, quant et comment ;
6. Inscrire les points sur la fiche de suivi et de notation.
7. Il est bien compris que le travail de l’élève doit se faire dans un climat de confiance de convivialité et aussi et surtout de sourire.

Techniquea3Coups

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.